La distribution de comprimés d'iodure de potassium à la population et l'information de la population concernant leur emploi

L'iode radioactif libéré lors d'un accident nucléaire est inhalé ou ingéré et se concentre dans la thyroïde. Toutefois, si on absorbe des comprimés d'iodure de potassium non radioactif avant ou pendant l'arrivée d'un nuage radioactif, l'absorption de l'iode radioactif dans la thyroïde est arrêtée et la dose d'irradiation sera fortement réduite.

Pour cette raison des comprimés d'iodure de potassium sont tenus à la disposition de la population dans les communes de la première zone. De plus, une réserve de comprimés d'iodure de potassium est disponible à la base nationale de la protection civile, notamment pour les besoins éventuels dans la deuxième zone. En cas de besoin, la population concernée sera invitée par message diffusé par les stations nationales de radiodiffusion à enlever les comprimés d'iodure en un lieu désigné à ces fins par les autorités communales. Consultez la note d'information de votre administration communale qui se trouve dans la pochette fixée à la dernière feuille de la présente brochure.

Chaque emballage de comprimés contient une notice informative détaillée sur la posologie à respecter. A noter que cette posologie est différente pour les nourrissons, les enfants et les adultes.

Toutefois, chez certaines personnes l'absorption de comprimés d'iodure peut entraîner des effets secondaires. Les personnes hypersensibles à l'iode et celles qui ont une maladie thyroïdienne sont priées de demander conseil à leur médecin lors d'une prochaine consultation.

Il est impératif que l'utilisation de comprimés d'iodure de potassium intervienne seulement sur indication des autorités compétentes qui se fera par des messages radiodiffusés.

Dernière mise à jour