Historique

En 1960, lors de la réorganisation de la Protection Civile, leurs missions furent définies comme suit : protéger la population et les biens contre les dangers et les catastrophes résultant de conflits armés, dont notamment contre les dangers dus à la radioactivité et à l'utilisation d'armes nucléaires. Dans ce cadre, le groupe de secours en matière nucléaire, biologique et chimique (NBC) a vu le jour.

Au cours des années, la diminution du risque potentiel d'un conflit armé allait au même pas que l'augmentation du risque engendré par l'utilisation du nucléaire à des fins pacifiques et de sources radioactives dans le domaine technique et médical. Il était donc logique que la mission du groupe de secours en matière nucléaire, biologique et chimique s'oriente davantage vers le secteur civil vu la probabilité croissante d'une intervention pour secourir la population en cas d'urgence radiologique qui n'était pas en relation avec un conflit armé.

Or, vu les risques pouvant émaner de la Centrale Electronucléaire de Cattenom, ce groupe s'est spécialisé à fur et à mesure dans le domaine nucléaire. Comme la panoplie de produits chimiques traversant notre pays par les différentes voies de transport, augmente de jour en jour, une unité spécialisée dans ce domaine s'avèrait nécessaire.

En effet, avec l'entrée en vigueur de la loi du 12 juin 2004, portant création d'une Administration des services de secours, le groupe de secours en matière nucléaire, biologique et chimique fut divisé en :

  • Groupe de Protection Radiologique (GPR) , exposé ci-après,
  • Groupe de lutte contre les pollutions de produits chimiques (CMIC)
Dernière mise à jour